Collection chimie

Présentation du fonds de la Maison de la chimie

Dans l’objectif de reconstruction industrielle et de rétablissement économique du pays après la Première guerre mondiale, la SCI (Société de Chimie Industrielle) veut promouvoir l’alliance de la science et de l’industrie, et  l’organisation rationnelle des moyens. Une des voies pour cela passe par la création d’un office de documentation centralisé qui offrirait les services d’une communication rapide de toutes les informations utiles aux chimistes ou aux personnes liées à la chimie, tant en chimie pure qu’en chimie appliquée et industrielle. Pour répondre à cet objectif, la SCI dispose dès sa création d’une bibliothèque et de personnel spécialisé qui fournit à la demande les renseignements ou documents souhaités. Mais il faudrait, pour abriter ce service, que l’on veut développer sur le plan international, une véritable Maison de la chimie. La création de cet office était même inscrit dans le règlement de la nouvelle Union internationale de chimie pure et appliquée, fondée en 1919, et dont Jean Gérard, l’un des fondateurs de SCI, va être secrétaire général pendant 25 ans.

L’office fonctionne dès après la Première Guerre Mondiale au siège de la SCI, 45 rue des Mathurins à Paris. Puis, dès 1923, Jean Gérard lance l’idée d’une souscription internationale pour la construction à Paris de cette Maison de la Chimie, à l’occasion de la célébration du centenaire de la naissance de Marcelin Berthelot en 1927. Cette manifestation va se dérouler de façon grandiose ; la souscription nationale et internationale permet de rassembler une somme permettant d’établir cette maison, mais les événements liés à la crise économique de 1929 vont retarder le projet. Finalement, la somme recueillie permet d’acheter l’hôtel de la Rochefoucauld au 28 rue Saint-Dominique à Paris, et Jean Gérard, comme administrateur, va être le maître d’œuvre des travaux nécessaires pour l’adapter à ses nouvelles fonctions.

En décembre 1934, la Maison de la Chimie inaugure ses locaux. Elle abrite un centre de congrès, un centre de documentation et un centre de perfectionnement technique.

Le centre de documentation chimique réunit une bibliothèque et un service de documentation divisé en départements spécialisés, avec un personnel très qualifié capable de répondre rapidement aux demandes. Ces départements regroupent les services de consultation des fonds, et de reproduction des documents (photographie, microfilmage, cinégraphie ou imprimerie, etc.)

En 1934, la bibliothèque est constituée des fonds des sociétés adhérentes, dont les principales sont la Société de chimie industrielle, la Société chimique de France, et l’Association des chimistes de sucrerie et de distillerie de France et des colonies.

En 1937, elle comporte environ 12 000 livres, 30 000 volumes de revues, des milliers de brochures. Elle reçoit alors 1 422 périodiques de 53 pays. En 1951, la collection atteint 60 000 volumes, et, en 1963, au moment de la session à la faculté des sciences d’Orsay, près de 100 000 volumes dont 70 000 appartiennent en propre à la SCI. Plus de 15 500 proviennent de la SCF.

Danielle Fauque
EST-EA 1610-GHDSO
Université Paris-Sud/Université Paris-Saclay